Blockchain et propriété intellectuelle: nouvel horizon


La technologie de la blockchain ouvre-t-elle les portes d’un nouvel horizon pour la gestion et la protection de la propriété intellectuelle? Cet article, rédigé par un avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies, explore les différentes façons dont cette innovation pourrait révolutionner le domaine de la propriété intellectuelle.

Qu’est-ce que la blockchain?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle permet la création d’un registre décentralisé, infalsifiable et accessible à tous les participants. Cette technologie est notamment à la base du fonctionnement des cryptomonnaies telles que le Bitcoin.

Potentialités offertes par la blockchain pour la protection de la propriété intellectuelle

L’une des principales promesses de la blockchain réside dans sa capacité à faciliter l’enregistrement, le suivi et l’échange d’actifs numériques, y compris ceux relevant du champ de la propriété intellectuelle. Par exemple, elle pourrait permettre :

  • d’authentifier facilement l’auteur d’une œuvre,
  • de prouver l’antériorité d’une invention ou d’une création,
  • d’améliorer le suivi des licences et des droits accordés aux tiers,
  • de faciliter les transactions impliquant des droits de propriété intellectuelle.

Ces potentialités pourraient avoir un impact significatif sur les titulaires de droits, les intermédiaires et les utilisateurs d’œuvres protégées.

Authentification et preuve de l’antériorité grâce à la blockchain

L’un des principaux défis pour les auteurs et créateurs est de prouver leur antériorité en cas de litige. La blockchain permettrait d’adresser cette problématique en offrant un moyen simple et fiable de certifier la date et l’auteur d’une création. En effet, une fois qu’une information est intégrée à la blockchain, elle devient infalsifiable et peut être consultée par tous les participants. Ainsi, un auteur pourrait « horodater » sa création grâce à cette technologie, ce qui lui fournirait une preuve solide en cas de conflit.

Gestion des licences et des droits accordés aux tiers

La blockchain peut également faciliter la gestion des licences d’utilisation des œuvres protégées par la propriété intellectuelle. En effet, grâce à cette technologie, il serait possible de créer des contrats intelligents (smart contracts), qui s’exécutent automatiquement lorsqu’un certain ensemble de conditions préalablement définies est rempli. Ces contrats permettraient ainsi d’automatiser la gestion des droits d’utilisation accordés aux tiers, de suivre plus facilement les conditions applicables et d’accélérer le paiement des redevances dues aux titulaires de droits.

Facilitation des transactions impliquant des droits de propriété intellectuelle

Enfin, la blockchain pourrait simplifier les transactions impliquant des droits de propriété intellectuelle, en offrant une plateforme sécurisée, transparente et décentralisée pour l’échange d’actifs numériques. Elle permettrait également de réduire les coûts et les délais associés à ces transactions, en automatisant une partie des processus administratifs et en éliminant les intermédiaires.

Limites et défis pour l’adoption de la blockchain dans le domaine de la propriété intellectuelle

Malgré ses potentialités, la blockchain doit encore surmonter plusieurs défis pour s’imposer comme un outil révolutionnaire dans le domaine de la propriété intellectuelle. Parmi ces défis, on peut citer :

  • les questions relatives à la protection des données personnelles,
  • la nécessité d’adapter le cadre juridique pour prendre en compte cette technologie,
  • le manque de standardisation entre les différentes blockchains existantes,
  • les problèmes liés à l’évolutivité et à la gouvernance de cette technologie.

L’avenir dira si la blockchain parvient à surmonter ces obstacles et à s’imposer comme un outil incontournable pour la gestion et la protection des droits de propriété intellectuelle.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *